Il a passé un moment privilégié sur le bateau du Prince Albert II de Monaco qui lui a montré comment servir un Ricard. « C’était un soir de 2018, il m’a appelé sur mon portable en me disant ‘On pense à vous, vous venez nous voir quand Marc ?’ ». Il s’en souvient comme un des meilleurs moments de sa carrière de 28 ans dans le groupe Pernod-Ricard, avec beaucoup d’humilité « et des frissons surtout quand je vois d’où je pars ». Marc Gimenez, un homme au relationnel hors-norme recommande et met en avant aujourd’hui sur gimdis.com des marques qui lui ressemblent, dont il partage les valeurs : « authenticité, partage, convivialité, l’humain, les bons produits… la vie quoi » résume le chef d’entreprise bon vivant qui ne renie pas ses racines. Son accent chantant le trahirait. Il en fait même une force et clame : « Je suis Méditerranéen avec des origines italiennes du côté de ma mère et pied noir espagnol du côté de mon père ! »

« Optimiste au grand cœur » le décrit son entourage. Le secret de son large sourire ? Le respect de ses principes et le courage. « Le courage de se battre, de chercher des opportunités, des solutions pour s’en sortir. Prendre des coups, comme un boxeur et aller au bout. J’ai la niaque ». Et Gimdis, c’est son grand challenge. A la fois organiser des événements sur-mesure clés en main abordables et proposer à tarifs préférentiels des marques reconnues :  vins (bio) côtes de de Provence et Bandol , bourgognes Pouilly-Fuissé et Saint-Véran, champagne Jacquart, eau minérale 808 du Pays d’Aix-en-Provence… Des produits de qualité qui ont une histoire à raconter.

Son histoire à lui est belle déjà. Ce marseillais pure souche, a grandi à la Rose dans un quartier populaire au sein d’une famille modeste de 4 enfants. Durant ma scolarité, je travaillais à La Poste. Puis dans la grande distribution pour de la mise en rayon, de la manutention, du ménage… Je n’ai pas eu honte de faire les choses ». Après le passage obligé à l’Armée, Marc retourne dans la grande distribution et continue son ascension jusqu’à être nommé chef de rayon, entouré de fournisseurs et commerciaux. « Je suis un homme de terrain ». Il commence à enrichir son carnet d’adresses. On est l’époque Tapi, il entend parler d’un poste à pourvoir. Se dit d’abord que ce n’est pas pour lui au moment de l’entretien collectif. « Pas de costume à pince ni de cravate ». « Pas à ma place » « Pas assez instruit ». « Le poste est pour vous » se souvient-il. Une nouvelle histoire à écrire. 

C’est ainsi que pendant quasiment 30 ans il travaillera pour la même entreprise « dite » familiale, aujourd’hui groupe Pernod Ricard. Ambassadeur de la marque sur toute la région Sud, il évolue dans l’univers des boîtes de nuit de luxe à Cannes, à Monaco avec le Grand Prix de Monaco… et se montre reconnaissant. « Cela m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui. De rencontrer beaucoup de monde, de milieux très différents et d’avoir accès à des politiques, des ministres, des médias, des patrons du CAC 40 tout comme des personnes d’autres milieux plus modestes dont je respecte le métier ». C’est notamment grâce à son relationnel avec un carabinier de Monaco qu’il fait référencer le champagne Perrier-Jouët pour le mariage du Prince Albert et de la Princesse Charlène au Palais Princier de Monaco. Un peu plus tard, il ira remettre aux heureux parents un coffret spécial pour la naissance des jumeaux Jacques et Gabriella. Il partage des moments inédits en petit comité sur le Rocher et se retrouve même invité au mariage de Pierre Casiraghi, le fils de la princesse Caroline !

Champagnes Jacquart, Bandol, Côtes de Provence, Côtes du Rhône, Bourgogne, Gigondas… des références prestigieuses lui font confiance et le considèrent comme le meilleur représentant avec Gimdis. Autant de marques à retrouver à des prix négociés compétitifs dans les rubriques Vins, Champagnes et Brasserie, et que Marc Gimenez sublime aussi lors des événements qu’il propose clés en main aux professionnels et particuliers.

Car désormais, c’est lui sous le nom de Gimdis qui organise des événements dits « luxe » abordables entre terre et mer. A la carte par exemple : balade, croisière ou régate en bateau privatisé dans les Calanques en journée ou en soirée, entre amis ou pour une sortie entreprise B-to-B (environ 100€/personne) avec package complet incluant les boissons - vendues sur l’eshop - ou encore nourriture « pas n’importe laquelle, je m’entoure de Gilles, le chef de la Table de l’Olivier à Marseille, Dominique Frérard du Restaurant les 3 forts du Sofitel Vieux-Port…, pour être comme au restaurant, sur l’eau ! « J’engage mon nom sur l’ensemble des produits et lors de tous les événements que je propose en passant par le choix des prestataires : traiteurs, hôtesses, sécurité… ». Choisir Gimdis, c’est donc l’assurance d’un moment qualitatif accessible avec des produits d’exception.

Autre prestation proposée très en vogue : des sorties œnotourisme avec le domaine les Teyssonnieres ou le domaine Pieracci (environ 70€/personne). « J’accueille les participants sur site avec le propriétaire vigneron, propose une dégustation de vins de Provence accompagnée de plateaux de fromages et charcuteries… en toute simplicité, sincérité et convivialité dans les vignes. C’est chic et amical ! »

Ce que préfère l’entrepreneur méditerranéen dans la vie ? « La pétanque ! » D’ailleurs il organise des apéro-pétanque jusqu’à 96 participants en partenariat avec OBUT, des événements pétanques dans les domaines viticoles, des animations pétanque/rugby dans les salons, les séminaires, les soirées privées… Ce bon-vivant Marseillais aime tout naturellement partager ses repas, les soirées entre amis et cuisiner « c’est mon plaisir, ma passion ! Mon truc c’est la bouillabaisse que j’ai appris à cuisiner avec ma mère et ma grand-mère ! ». Ses racines le définissent et l’animent profondément. 

Autre référence provençale par excellence, Pagnol. « Nicolas, le petit-fils de Marcel Pagnol est venu me voir au château de la Buzine pour ce qui s’annonce mon plus gros projet en 2021, « Un pur produit de nos terres, de notre histoire. « On va sortir un vin de qualité IGP et bio en rouge, rosé et blanc ». A votre avis, quel sera son nom ?